Devis
Publié le 19 Novembre 2015 à 08h00 - 2088 aff.

L'investissement immobilier dans la République Dominicaine

Investir en République Dominicaine en termes d’immobilier est probablement le meilleur investissement qu’il ne faut pas rater. L’île est l’une des privilégiées des Caraïbes par son climat et sa géographie et surtout par son écologie humaine. En effet, le gouvernement a instauré une politique pour faciliter aux étrangers désireux d’investir dans le pays ou de s’acheter une maison las terrenas, de s’y prendre sans trop de contrainte. Soit, suppression de la taxe d’habitation et taxe foncière, et un certain privilège pour les retraités. Ceci dans le but d’attirer les capitaux dans le pays où la valeur d’un terrain est 5 fois moins chère qu’en Europe.

Voici un exemple des différentes étapes pour une demande de crédit.

Le taux d'intérêt:

Si l’hypothèque est prise en République Dominicaine: le crédit immobilier en dollar est à partir de 6%. Si celle-ci est prise en France, le crédit hypothécaire en euro à partir de 2,5%.

Type de taux Crédit minimum: Age maximum: Type de crédit: Montant maximum de financement en % du bien acheté: Devise
Taux fixes 20 000 euros 75 ans le jour de la dernière échéance Amortissable 80% de la valeur du bien Crédit en euros et en dollars

Les frais généraux

Les dépenses liées l’acquisition d’un bien immobilier en République Dominicaine en général environne les 8 % de la valeur dudit bien. Cela inclue les frais d’enregistrement, les frais de notaire, les frais de garantie, les frais d'avocat, les taxes et les frais de transfert.

Liste des documents à fournir

La liste est longue, mais elle n’est pas pour autant difficile à fournir :

- Copie du passeport ou carte d’identité de chaque emprunteur
- Copie du compromis de vente
- 2 derniers avis d’imposition (3 derniers pour les emprunteurs non-salariés)
- 3 derniers bulletins de salaire pour les salariés et 3 derniers bilans et liasses fiscales pour les non salariés)
- Contrat de travail
- 3 derniers relevés de comptes bancaires de tous les comptes
- Tableaux d’amortissement des prêts (habitation, consommation etc..) en cours
- Quittance de loyer ou contrat de bail
- Justificatif(s) de l’apport
- Titre de propriété ou dernier avis de taxe foncière des biens
- Certificat de mariage
- Jugement de divorce
- Justificatif de domicile
- Relevé d’Identité Bancaire- compte bancaire à ouvrir en France pour la domiciliation des échéances
- Formulaire Crédit International à remplir
- Termes et conditions générales de Crédit International à signer

La procédure:

Plusieurs étapes sont exécutées afin de définir si oui ou non on peut vous octroyer le crédit :

- D’abord, une étude du projet sera faite par l’entité qui octroie le crédit afin d’étudier la faisabilité du projet, évaluer le montant empruntable, estimer le taux d’intérêt négociable et simuler.
- Ensuite on passe à la signature de la promesse de vente, le contrat qui matérialise l’accord entre le vendeur et l’acquéreur de la vente du bien. Lors de la signature le vendeur peut exiger une garantie financière s’il le souhaite.
En générale cette garantie n’excède pas 10% du prix d’achat.
- Après la demande de crédit se fera auprès l’entité emprunteur, c’est le Montage et Dépôt du dossier, une sorte d’accord de principe sous une semaine, puis déblocage des fonds lors de la signature chez le notaire.
- Enfin, la signature de l’acte final, la vente du bien définitive et déblocage des fonds.
Ici, l’acquéreur est enfin propriétaire du bien.